• Chaïma Las

Comment lutter pour l'égalité des chances 👩‍🎓👨‍🎓 : 2 associations à soutenir 🤝



A moins d'un mois et demi des épreuves du baccalauréat et aux portes des résultats d'admission Parcoursup, nous entrons dans une période décisive pour les étudiants et les lycéens. Une période qui, si elle peut rimer avec stress et inquiétudes, est aussi celle où se concrétisent certains déterminismes et où les inégalités peuvent se creuser. Comment lutter pour l'égalité des chances et contre les inégalités scolaires ?


"Chacun trace son chemin, ligne droite ou cabossée. Si les portes sont fermées, on va les défoncer"

Nayra, dans le morceau "Sossa"



Si l'on prend l'exemple de Parcoursup, un flou a jusqu'à lors persisté à propos des algorithmes et critères de sélection qui peuvent éventuellement favoriser des discriminations sociales et géographiques dans la sélection des candidats (lire l'article "Algorithmes : prévenir les risques de discriminations" - 2020).


En dehors de cette possible concrétisation des discrimination par des algorithmes, ces inégalités sont en tout cas réellement ancrées dans la société. Si l'on en croit le sociologue français Camille Peugny :


"A niveau de diplôme équivalent, les enfants des classes populaires continuent de subir un désavantage lié à leur origine sociale."

Camille Peugny, Le destin au berceau. Inégalités et reproduction sociale. (2013)



Les enfants issus des classes populaires sont-ils uniquement voués à reproduire les parcours de leurs parents ? Ne peuvent-ils pas ambitionner une réussite scolaire malgré de moindres privilèges au départ ? "On est pas condamnés à l'échec", répond Kery James dans son morceau "Banlieusards".

Aujourd'hui, on a voulu te prouver cela en te présentant deux associations qui font écho à cette devise, en œuvrant pour que les jeunes de milieux moins favorisés dépassent les limites imposées.




➡️ L'association Ambition Campus



"Nous nous battons pour l'égalité des chances en boostant l'ambition des lycéens défavorisés par l'échange."

Depuis maintenant 14 ans, l'association Ambition Campus accompagne les lycéens dans leur orientation post-bac, avec pour principal objectif la préparation au concours d'entrée de Sciences-Po Paris. L'institut d'études politiques met en place en 2001 la "Convention d'éducation prioritaire".

Il s'agit de partenariats avec 105 établissements relevant de l'éducation prioritaire, créant une voie d'admission spécifique pour les élèves de ces lycées.



Cela répondait à un constat, celui de trop peu de diversité sociale sur les bancs de l'instituts d'Études Politiques (IEP), qui a vu passer de nombreuses personnalités politiques, et qui prépare à des carrières juridiques, journalistiques, communicationnelles, internationales, administratives et bien plus encore.


"Alors qu'auparavant les enfants des milieux riches en capitaux économiques et culturels se distinguaient par des durées de scolarité plus longues (inégalités quantitatives), ils se distinguent aujourd'hui par le choix de filières d'excellence dont sont exclus les enfants des classes populaires (inégalités qualitatives)." Camille Peugny


C'est dans cet objectif que l'association est créée : accompagner les élèves de Terminale de ces lycées conventionnés dans la préparation du concours. Tutorats, ateliers divers, sessions d'oraux blancs : tout est mis en place pour que, de la réalisation du dossier de presse au grand oral final, les élèves soient parfaitement préparés et puissent donner le meilleur d'eux même.


Si la préparation à ce concours est centrale dans les activités d'Ambition Campus, c'est toutes sortes d’activités qui sont menées en parallèle par les bénévoles, sur le ton de la découverte, la rencontre, l'échange et donc l'apprentissage.


C'est ainsi que des élèves de Terminale ont pu assister à des diffusions d'émissions télévisées, à des masterclass (par des professionnels ou des entrepreneurs par exemple) ou encore participer des visites et rencontres dans des institutions politiques, lieux culturels et universitaires. En bref, de nombreuses initiatives enrichissantes et formatrices.

On pourrait dire que le socle d'ambition campus, c'est la transmission. Chaque génération de terminales qui se prépare au concours fait émerger de nouveaux bénévoles dans l'association, créant ainsi une véritable chaîne de solidarité où les savoirs, méthodologies et codes sont léguées aux prochains, défiant ainsi les dynamiques sociales qui favorisent l'ascension de certains groupes sociaux au détriment d'autres.

C'est par extension les stéréotypes qui persistent à propos des jeunes "de quartier" qui volent en éclat, et tout particulièrement ceux des jeunes eux-mêmes, qui, par auto-censure, peuvent avoir avoir du mal à se projeter dans ces parcours d'excellence.


Ambition Campus, c'est aussi de vrais résultats : en 2019, 80% des élèves qui ont préparé le concours de Sciences-Po avec ambition Campus ont été admissibles. 39 élèves passés par ambition campus ont pu y être admis ! Active sur de multiples terrains, l'association a crée son podcast en 2019. Dans les épisodes de l'émission "Trace ta route", on peut découvrir des métiers, des orientations et univers professionnels à travers des témoignages.



Pour soutenir Ambition Campus 👇



Si tu es étudiant ou que tu as déjà de l'expérience dans le monde du travail et que tu te sens volontaire pour aider un ou des lycéens à préparer leur oral, tu es parfaitement tombé. Ambition Campus est à la recherche de bénévoles pour les aider à faire passer des oraux à leurs nombreux futurs étudiants. Si tu as ne serais-ce qu'une heure devant toi, tu peux aider un lycéen en lui faisant passer un oral blanc.


Partant ? Tu peux aller checker le guide des oraux blancs en cliquant ici

et t'inscrire en cliquant ici .


Si tu souhaite en savoir plus, n'hésite pas à suivre et contacter Ambition Campus sur ses réseaux sociaux :


>Instagram @ambitioncampus<

>Liens Radio Ambition Campus<

>Instagram @radioambitioncampus<

>Page Facebook d'Ambition Campus<





➡️ L'association Graine d'Orateur 93


"En mettant l’excellence au centre de nos exigences nous avons à coeur d’abattre l’auto-censure souvent présente chez les jeunes en éveillant leur curiosité et en soutenant leurs ambitions."

L'association s'appelle "Graine d’Orateur 93", et on peut lire sur leur Instagram que ce n'est qu'une "empreinte de l'origine du projet" : tout le monde est le bienvenu dans leurs ateliers. Ces derniers sont entièrement gratuits, et ses formateurs bénévoles se lancent même dans un tour de France annuel pendant lequel ils visitent des lycées à travers toute la France. Un travail qui se veut accessible au plus grand nombre.



Le but est de donner des ressources, des techniques et des codes pour amener les jeunes, spécifiquement issus de banlieues, à s'exprimer en public en renforçant leur confiance en soi. Des éléments essentiels pour convaincre et être à l’aise, que ce soit lors d'un exposé scolaire, mais aussi face à jury ou un employeur. Savoir capter l'attention de son public et avoir les outils pour exprimer ses idées dont des capacités qui dénotent, selon Graine d'Orateur, de véritables inégalités sociales.


"Graine d'orateur 93 à la base, c'est une bande de potes originaires de bondy qui se sont lancés dans un projet à but non-lucratif ayant pour ambition de lutter en faveur de l'égalité des chances à travers les codes de la prise de la parole en public."

En effet, bien que cela tende à évoluer, l’art oratoire et les codes de la prise de parole en public restent à l'heure actuelle surtout maîtrisés dans les milieux socioprofessionnels favorisés, et peuvent constituer de réelles lacunes dans les milieux moins aisés.


Il peut s'agir d'un manque de confiance en soi, mais qui trouve surtout ses causes dans le fait que les élèves soient peu habitués au débat oral et à la prise de parole en public. Ce sont pourtant de véritables clés qui permettent de se hisser vers certaines études ou carrières, mais l'on observe que ces codes subsistent dans ces mêmes milieux et que l'école peut rencontrer des difficultés à rééquilibrer cela.


En outre, si l'exercice de la prise de parole est important dans le cadre scolaire ou professionnel, Graine d'O 93 a à cœur de rappeler que c'est tout autant dans la vie quotidienne que la maîtrise de la prise de parole peut être utile. A tout moment, on peut être amené à négocier, à convaincre. Ce sont en somme des outils utiles à tous qui sont transmis par Graine d'O 93, en témoigne la diversité d'âge et de profils qui assistent à leurs nombreux ateliers.



Ainsi, l'association travaille dur pour répondre à ces enjeux :

  • Ses formateurs et formatrices se rendent tous les mardis dans des lycées de banlieues parisienne pour initier et sensibiliser les élèves à la culture du débat.

  • L'association intervient chaque mois aupr de la Mission Locale de Bondy, qui accompagne les jeunes Bondynois sortis du cadre scolaire et en situation de précarité vers la formation et l'accès à l'emploi.

  • Graine d'O 93 a aussi son tour de France annuel, durant lequel des lycéens de banlieue découvrent l'association en dehors de l'île de France ;

  • A titre d'exemple, plus de 900 personnes ont assisté à l'une des activités de l'association sur l'année scolaire 2019-2020

  • Même en période de confinement, des ateliers et sessions ont toujours lieu en ligne

  • On peut retrouver de nombreux conseils et débats, dans une ambiance entre memes et concepts rhétoriques antiques sur leur page instagram !


Pour en savoir plus, n'hésite pas à suivre et à contacter Grainde d'O 93 sur ses réseaux sociaux !


>Instagram : @grainedo.93<

>Facebook : Graine d'O 9

>Podcast Soundcloud : " Graine d’orateur 93 : à la découverte de l’art oratoire"<