#Meetmyasso : Carré Clay, le premier club de Chessboxing🥊 dédié aux jeunes de quartiers populaires

Dernière mise à jour : nov. 29


Mélanger la boxe et des échecs ? Allier ça à du mentoring et de l'accompagnement de jeunes vivant dans les quartiers populaires le tout en brisant les stéréotypes? C'est le pari original et ambitieux de l'association Carré Clay. On vous emmène à la découverte de cette toute jeune association dans notre nouvelle rubrique #MeetMyAsso.




Située à Villiers-le-Bel, Carré Clay est une association sportive à impact social. C'est aussi le premier club de Chessboxing en banlieue. Le but : faire de ce sport original une voie pour l'insertion professionnelle, la réussite scolaire et l'entreprenariat chez un public en besoin, celui des jeunes issus de quartiers populaires.




Rencontre avec Sylvain Djeassitarame, co-fondateur de Carré Clay, pour le premier article de cette nouvelle rubrique, en 4 grandes questions !








Sylvain, qu'est-ce que le Chessboxing ? 🥊♟

"Le Chessboxing allie deux discplines : la boxe anglaise et les échecs. C'est un sport particulier qui mélange cerveau et physique.

Au premier abord on se dit que la boxe est un sport de brute, mais en réalité il s'agit beaucoup de stratégie et de réflexion. Et les jeux d'échecs, on peut penser qu'il s'agit d'un jeu élitiste, mais finalement chacun peut avoir y accès."


Né initialement dans une bande dessinée d'Enki Bilal, ce sport encore peu connu est de plus en plus populaire. Le Chessboxing attire aujourd’hui plus de 5000 pratiquants licenciés dans près de 15 fédérations internationales.


"Le Chessboxing permet de mettre en lumière la réflexion dans la boxe et le combat dans un échiquier. À la fois cérébral et physique, on y développe des vertus comme l'anticipation, la persévérance. L'enjeu de ce sport, c'est de réussir à prendre des décisions en jonglant entre le ring et l'échiquier, de persévérer après chaque coup. Il y a un réel parallèle avec les épreuves de la vie quotidienne, et ce sont ces vertus que l'on veut transmettre à nos adhérents."



Quelle est la mission de l'association Carré Clay ?


"Notre but est vraiment l'éducation par le sport. La porte d'entrée de l'association c'est le Chessboxing, mais derrière, chaque adhérent bénéficie d'un mentor.

Un mentor, c'est une personne insérée dans le marché du travail, qui a une expertise et un réseau à mettre à profit à nos adhérents.


Aujourd'hui on peut avoir des adhérents qui cherchent des écoles, qui ont du mal avec les révisions, qui ne savent pas comment écrire une lettre de motivation, comment chercher du travail, ou même rédiger un mémoire : le mentor est là pour aider consolider les capacités du jeune qu'il prend en charge.


Ça peut aller de trouver son projet professionnel à des questions beaucoup plus ciblées, par exemple un adhérent en recherche d'une alternance."


L'association prend place dans une ville faisant partie des réseaux d'éducation prioritaires. Les co-fondateurs qui ont eux même fréquenté des lycées dits de "ZEP" ont à cœur la transmission de savoirs utiles dans un milieu difficile, où les conditions sociales ne favorisent pas toujours l'épanouissement scolaire et professionnel.


"Évidemment, nous faisons en amont un travail à travers des entretiens avec nos adhérents, pour comprendre leur vocation et trouver des mentors qui sont dans ce domaine. Le but, c'est d'avoir pour une année scolaire le meilleur match et que le mentor soit un réel guide pour le jeune mentoré. "



Insertion professionnelle, épanouissement scolaire.. Carré Clay a un autre objectif majeur : celui de briser les stérétotypes.


"Cet année, la promotion de l'asso a le même nombre de filles et de garçons. On a à cœur de montrer que la boxe anglaise n’est pas seulement réservée aux hommes, de même que le jeu d’échecs doit aussi être accessible aux personnes issues des quartiers populaires. La parité est importante pour nous, l'idée c'est de rassembler des hommes et des femmes issus de quartiers populaires autour du ring et de l'échiquier."






Quelles actions avez-vous déjà menées ?


L'association a été déjà réalisé plusieurs ateliers marquants.


"L'un des premiers ateliers consistait à aider nos adhérents à optimiser leurs ressources : comment mettre en avant ses atouts sur un CV, concevoir le CV, la lettre de motivation, mais aussi comment se présenter et négocier son salaire, utiliser Linkedin...


On a aussi fait appel à des standuppers, Julien Sabas et Silver, qui font souvent des scènes sur tarmac notamment. Ils ont abordé les thèmes de la confiance en soi et donné des conseils pour captiver son public, ne pas perdre ses moyens en oral ou en entretien d'embauche. "


L'humoriste Julien Sabas et des adhérentes de Carré Clay lors de l'atelier


"Il y a également eu l'atelier nommé "Banlieue du turfu" avec Hugo Pilate et Makan Fofana, reprenant le titre de son livre. Le concept est de répondre à la crise économique et sociale des quartiers populaires par de nouveaux imaginaires, en se projetant grâce à la culture. Le thème de l'atelier était "comment vous concevez la banlieue dans 50 ans ?". Cet atelier est là pour développer le potentiel des jeunes adhérents, leur imagination et créativité et aussi de les amener à explorer des futurs intéressants pour la banlieue.


A côté de ça, nous organisons aussi sorties culturelles : visites de musées, mais aussi d'entreprises. Le but est de faire intervenir des personnes qui ont réussir à entreprendre et qui peuvent donner de l'inspiration aux plus jeunes : leur montrer que tout est possible même quand on part de rien."



Comment s'engager chez Carré Clay ?


Soutenir Carré Clay, c'est proposer ses ressources et du temps pour mentorer un.e jeune.


Vous souhaitez devenir mentor ? Sylvain répond à vos questions sur les modalités d'engagement :


Quel est le profil des mentors ?


• Vous avez travaillé pendant au moins deux ans dans votre domaine d'expertise

• Vous pouvez consacrer au moins 1 heure de votre temps par mois

• Vous souhaitez partager vos connaissances et vos contacts avec d'autres


Quels sont mes rôles en tant que mentor?


• Fournir conseils et expertise pour co-écrire le projet professionnel/personnel du mentoré.e

• Partager votre réseau et ouvrir des portes

• Cultiver et développer sa confiance en soi, son leadership, ses compétences

• Aider votre mentoré à réaliser son plein potentiel, pour que les adhérents de Carré Clay, à leur tour, redistribuent à la communauté


Peut-on gérer le mentorat à distance ?


Oui complètement. Pour nous rejoindre il faut remplir ce formulaire, puis on analyse votre dossier pour le faire matcher avec un adhérent.

Selon votre profil, vous pouvez également être bénéficiaire de mentoring. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page instagram de Carré Clay 😉



161 vues0 commentaire